Expo : Qu’y a-t-il de plus triste qu’un train ?

Alidad Manifs relaie l'expo : Qu'y a-t-il de plus triste qu'un train ?

Alidad Manifs relaie l'expo : Qu'y a-t-il de plus triste qu'un train ?Centre européen du résistant déporté
Natzwiller (67)
Du 16 octobre au 23 décembre 2016

Qu’y a-t-il de plus triste qu’un train? Ce titre nous interpelle, on pense au train qui nous emmène en vacances… et non au train de marchandises, aux wagons à bestiaux hermétiquement verrouillés dans lesquels des millions d’innocents, des plus jeunes aux plus vieux, ont effectué leur dernier voyage pendant la seconde guerre mondiale. Pour cette exposition, quatre artistes de pays différents, Deborah Edwards anglaise, Paolo Jamoletti italien, Lola Granell espagnole et Didier Lemarchand français, se sont penchés, chacun avec sa sensibilité, sur un problème insoluble: comment représenter la déportation? A-t-on même le droit de représenter l’indicible? Ce que l’esprit a peine à imaginer même si des horreurs semblables se passent ailleurs dans le monde aujourd’hui? Une exposition qui ne vous laissera pas insensible…

En savoir plus sur l’expo
Site web du musée
A voir dans le même département